Série “Casse tête”  n° 1 : Le genre et les fringues

Série “Casse tête” n° 1 : Le genre et les fringues

Cette série “casse tête” a pour objet de vous faire prendre part aux réflexions qu’on a eu au sein de l’équipe, n’hésitez pas à nous écrire pour nous donner votre avis et étoffer le débat !

Comme vous le savez chez Beati, on ne rechigne pas sur nos valeurs : inclusivité, écologie et bienveillance ! Pendant la création de l’association puis pendant celle du site de vente on a essayé d’être intransigeant sur ces dernières, et ça s’est avéré un peu plus difficile que prévu…

Parlons aujourd’hui du genre et des vêtements : depuis l’ouverture de la friperie on a souhaité s’abstenir de catégoriser les vêtements par genre. En présentiel les étudiant-e-s pouvaient simplement constater ce qui leur allait ou non. Les choses se compliquent pour la vente en ligne où nous devons décrire au mieux les pièces sans pour autant tomber dans le panneau du « pour homme » ou « pour femme ».

Chez Beati on a toujours pensé que répartir les vêtements de façon binaire, c’est un peu triste. Primo parce qu’on ne pense pas qu’il y ait un lien si évident entre ton sexe et ton goût en matière en fringues. Deusio car les humains et leurs corps sont si différents les uns des autres qu’essayer de les faire rentrer dans deux petites cases bien hermétiques soit « hommes » ou « femmes » nous paraît très simpliste. 

Alors oui, nos corps sont en partie sculptés par la biologie de notre sexe et il pourrait paraître pratique de catégoriser les vêtements en fonction afin qu’ils aient une plus grande probabilité de coller à la morphologie des personnes.

Sauf que, soyons honnêtes, les marques ont tendance à séparer leurs collections « hommes » ou « femmes » en se basant sur des stéréotypes de genre que sur des raisons morphologiques.

Ajouté à ça, les petites cases « pour hommes » et « pour femmes » ne sont absolument pas représentatives de la fluidité des genres au sein de la communauté humaine !

 Alors comment on fait hein ? Parce que d’une part ces catégories semblent être bien pratiques ; elles constituent des repères avec lesquels nous nous sommes pour la plupart construit-e-s. De l’autre on comprend bien pourquoi elles sont désuètes et la nécessité de trouver une alternative.

On a pensé à trouver des modèles morphologiques et essayer de décrire les vêtements en fonction de ces modèles, on a pensé à décrire la forme, les mesures de la pièce. On travaille en ce moment même à des tableaux descriptifs simples et inclusifs. Mais bien souvent les marques construisent différemment les pièces dites « pour hommes » et « pour femmes » et des membres de notre équipe ont souligné qu’il pouvait donc s’agir d’une information essentielle pour nos acheteu-ses-rs.

Notre site catégorise les vêtements par type de pièce et non par genre. Néanmoins vous pourrez trouver sous quelques pièces l’appellation « type homme » ou « type femme », nos membres utilisent ces termes quand ils-elles considèrent que l’information est essentielle. Ils ont pour seul but de décrire des caractéristiques physiques du vêtement. On travaille toujours sur d’autres outils pour éviter de le faire, des idées ?

Bref, envoie nous tes réflexions pour nous aider à construire le meilleur système possible. Habille-toi bien comme tu veux et passe faire un tour sur notre site 😉.

A suivre : Nos valeurs sont-elles mainstream ?

Leave a Reply